Lexicology/Lexicography

    2018

    • Questionnaire élaboré dans le cadre du projet ANR "Les Parlers du Croissant". La zone du Croissant linguistique correspond à la frange Nord du Massif Central. Les parlers gallo-romans qu'on y pratique traditionnellement (et dont les locuteurs ont généralement plus de 70 ans) présentent simultanément des traits typiques des variétés d'oc et d'oïl. Ce projet a pour but d'aborder les parlers du Croissant dans une perspective multidisciplinaire.

    • Questionnaire élaboré dans le cadre du projet ANR "Les Parlers du Croissant". La zone du Croissant linguistique correspond à la frange Nord du Massif Central. Les parlers gallo-romans qu'on y pratique traditionnellement (et dont les locuteurs ont généralement plus de 70 ans) présentent simultanément des traits typiques des variétés d'oc et d'oïl. Ce projet a pour but d'aborder les parlers du Croissant dans une perspective multidisciplinaire.

    • Questionnaire élaboré dans le cadre du projet ANR "Les Parlers du Croissant". La zone du Croissant linguistique correspond à la frange Nord du Massif Central. Les parlers gallo-romans qu'on y pratique traditionnellement (et dont les locuteurs ont généralement plus de 70 ans) présentent simultanément des traits typiques des variétés d'oc et d'oïl. Ce projet a pour but d'aborder les parlers du Croissant dans une perspective multidisciplinaire.

    • Questionnaire élaboré dans le cadre du projet ANR "Les Parlers du Croissant". La zone du Croissant linguistique correspond à la frange Nord du Massif Central. Les parlers gallo-romans qu'on y pratique traditionnellement (et dont les locuteurs ont généralement plus de 70 ans) présentent simultanément des traits typiques des variétés d'oc et d'oïl. Ce projet a pour but d'aborder les parlers du Croissant dans une perspective multidisciplinaire.

    • Questionnaire élaboré dans le cadre du projet ANR "Les Parlers du Croissant". La zone du Croissant linguistique correspond à la frange Nord du Massif Central. Les parlers gallo-romans qu'on y pratique traditionnellement (et dont les locuteurs ont généralement plus de 70 ans) présentent simultanément des traits typiques des variétés d'oc et d'oïl. Ce projet a pour but d'aborder les parlers du Croissant dans une perspective multidisciplinaire.

    2016

    • " The earliest version of this word list was created by Ecole Française d’Extrême-Orient (EFEO, directed at that time by Georges Cœdès). The EFEO printed this list as a leaflet which was entrusted to civil servants of the colonial administration (Questionnaire linguistique, Hanoi: Imprimerie d'Extrême-Orient, 1938), aiming at extensive coverage of language varieties. The investigation was launched in 1938. Filled leaflets were gradually gathered at EFEO in Hanoi, until the process was interrupted by the war (in 1940).

    2015

    • This verb list is extracted from a volume of word lists edited by Austin Hale. The volume was dedicated to a comparison of the languages of Nepal, and the words are presented in English, Nepali and then in a few minority languages of Nepal (Jirel, Sherpa, Sunwar, Khaling, Newari, Chepang). The volume can be found at the following URL:

    2007

    • The questionnaire was developed within the context of a project focusing on "the conceptualisation of temperature in natural languages as reflected in their systems of central temperature terms (hot, cold, to freeze, etc)" funded by the Swedish Scientific Council 2009-2011.

       

      "The project is envisaged as an integrated lexical-typological study of the temperature domain with the aim of describing and accounting for the cross-linguistic variation within it from three different angles:

    2006

    • "There are two main reasons for the development of this wordlist. First, many of the existing African wordlists simply do not contain enough lexical items to allow one to do serious comparative analysis. Second, many existing African wordlists are specific to a particular language family, and thus, a pan-African list offers the potential of serious comparative research. [...]

    1992

    • "Where the language is spoken, its classification, a description of the corpus of data the description is based on and how much of it, when it was collected, who the principal language helpers were, etc., references to anything else written on the language, highlight the linguistically interesting features of the language." (Roberts, 1992: 1)

    Pages